Tout le monde vous a prévenu que la différence d’âge avec votre chéri allait à terme avoir un impact sur votre histoire ?
Il se pourrait bien qu’ils aient raison.

Une différence d’âge qui pèse dans le couple

Le divorce de Brad Pitt et d’Angelina Jolie en est le meilleur exemple : leurs douze ans d’écart ont créé un clivage notable, notamment sur la manière d’élever leurs enfants.

Et une étude tend à prouver que plus la différence d’âge est grande dans un couple, plus les chances de séparation augmentent.
Ainsi un panel de 3000 personnes a été passé au crible par une équipe de l’Université d’Atlanta pour déterminer qu’un écart d’à peine 5 ans accroît vos chances de divorce de 18 % contre seulement 3 % lorsque les partenaires sont nés à une petite année d’intervalle.

Un pourcentage qui passe à 39 % lorsque les tourtereaux ont 10 ans d’écart et 95 % lorsque la différence passe à 20 ans.

Normal « l’expérience » peut être séduisante aux prémices d’une relation mais lorsque votre moitié refuse systématiquement de sortir avec vous prétextant qu’il se sent en décalage avec vos amis, cette même expérience peut paraître soudainement beaucoup moins attirante.

Sans compter les différences de points de vue ou de culture qui peuvent créer des tensions au sein du couple dans le choix des films ou des concerts.

La différence d’âge moins importante que les enfants

Cette même étude met en exergue l’importance des enfants dans un couple.

Ainsi mettre au monde un petit prince ou une princesse hors mariage diminuerait de 59 % vos chances de divorce.
Et si vous suivez les instructions de vos parents et attendez bien d’être mariée pour fonder une famille, ce chiffre passe à 76 %.

Mais avec ou sans tête blonde, si vous parvenez à dépasser le cap des deux ans de mariage, vos chances de divorce diminuent de 43 % et de 94 % si vous arrivez à fêter vos noces d’étain (on vous laisse chercher).